Taux immobiliers actuels : des taux stables en mars

8 mar

Taux immobiliers stables en mars

Selon les courtiers Empruntis et Meilleurstaux, les taux (hors assurance) proposés par les banques sont restés stables en mars. « Parmi les nouveaux barèmes que nous avons reçus pour mars, aucune banque n’augmente ses taux, c’est du jamais vu depuis mi-2010 », estime Sandrine Allonier, porte-parole de meilleurtaux.com. Selon ce courtier, les taux afficheraient même, avant négociation, une légère baisse (0,14 point en moyenne), pour les ¾ des barèmes reçus.

Pour empruntis, les taux restent stables, mais les meilleurs dossiers ont une marge de négociation.  Selon Maël Bernier, directrice de la communication d’Empruntis.com. «Les minima s’affichent à des niveaux inférieurs de 0,10 % par rapport à janvier. Il est possible d’obtenir sur 20 ans, pour les très bons profils des taux inférieurs à 4 %».

Perspective d’évolution des taux

La baisse des taux longs (OAT à 10 ans) ces dernières semaines et le montant des prêts accordés par la BCE aux banques qui éloigne le spectre du manque de liquidité, redonne aux banques une certaine marge de manœuvre qui devrait leur permettre d’aborder le printemps, période forte pour la profession, avec sérénité. Elles ne devraient pas avoir de problème pour accorder des crédits aux particuliers et proposer des taux attractifs pour attirer les meilleurs profils.

Seul bémol dans ce tableau presque idyllique, l’application  des critères d’endettement qui, selon les courtiers, reste stricte. Or le problème de la solvabilité des ménages, reste entier. Et à l’évidence, nous n’avons rien à attendre du coté de la hausse des salaires ou de la baisse des impôts…
Alors à quand la baisse des prix de l’immobilier tant attendue ?

____

LaVisiteimmo, est un service immobilier pour les particuliers qui souhaitent vendre sans agence.
Pour vous aider à vendre votre appartement entre particuliers, découvrez les services de lavisiteimmo.fr

 

Suggestion d'articles:

Coup de frein sur les crédits à 30 ans
Taux de crédit immobilier : une nouvelle baisse est-elle envisageable?
Quelle rentrée pour le marché immobilier ?

Pas encore de commentaire, réagissez !

Laisser un commentaire

*